•  SOUVENIRS 


    La ville s’éveille
    Une aube sans soleil
    Et mon coeur n’a plus de bonheur
     

    Après cette nuit
    Où tu m’as appris
    Que je n’étais plus dans ton coeur
     

    Là j’ai bien compris
    Que tu me jouais toujours la comédie
    Oui, moi  j’ai bien compris,
    Que notre amour était bien fini

    Tu n’aurais pas pu
    Supporter la vue d’un coeur déchu devant toi
    Tu as préféré
    Tout abandonner pour quitter cette vie de sournois
     

    Part ne te retourne pas
    Derrière toi ne restent que tes pas
    Vas là où tu voudras      
    Et laisse tes rêves dans le creux de ses bras

    La ville s’éveille
    Une aube sans soleil
    Et mon coeur n’a plus de bonheur

    Adieu tous mes rêves
    Adieu tout s’achève
    Et mon coeur n’a plus de bonheur

    Gard’ au fond de ton cœur
    Le souvenir de ta première douleur
    Garde au fond de ton cœur
    Le souvenir de ta première douleur

    Tu as bien perdu
    Une fois de plus
    Tu n’as pas su garder ta proie.
    Ne cours plus après
    La vie c’est rêver
    Faut rêver, mon ami      
    Faut rêver.

    Sors du fond de ton cœur
    Les souvenirs de tes anciens bonheurs
    Sors du fond de ton cœur                       

    Les souvenirs de tes anciens bonheurs 

                                             Alain SORGE | 1944 – ????
                                                                      SACEM T-03.168.225.3 

     

     

     


    6 commentaires
  • Toi

         Toi
    Paroles & Musique : Alain Sorge
    SACEM : T-004.898.793.4

     

    Oh quand je vois ton sourire
    Qui me donne si chaud
    Oh que je prends du plaisir
    A te serrer contre ma peau

    Je t’aime à en mourir
    Et je suis un idiot

    Il ne faut pas en rire
    Tout cela est si beau

    Personne ne saura, comme toi,
    me donner tout ça, en une fois…

    Personne ne saura, mieux que moi,
    te donner tout ça, en une fois…

    Je veux tous tes désirs
    Et je suis ton cabot
    Tes mains me font pâlir
    Dès qu’elles touchent ma peau.

    Je veux jusqu’à mourir
    Etre de ton troupeau
    Et je suis sans mentir
    Le plus doux des agneaux
     

    Personne ne saurait mieux que moi
    Etre l’adoré de tes bras

    Personne ne t’aimerait mieux que moi
    Alors vient vivre avec moi.


    4 commentaires
  •  L'INSATISFAIT 


    Pourquoi mon Dieu, m’avoir laissé
    Ce grand désir que j’ai d’aimer ?
    Pourquoi mon Dieu, m’avoir laissé
    Un seul instant espérer ?

    Où où t’en vas-tu si loin ?
    Pourquoi chercher si loin
    Ce que tu as sous la main ?
    Où, où t’en vas-tu si loin ?
    Et si tu attends demain
    Alors tu verras bien.

    Mon coeur d’enfant n’a pas compris,
    Que tout c’qu’il cherche se trouve ici
    Mon coeur d’enfant est bien parti,
    Toujours cherchant l’arbre de vie.

    Mais tu reviendras demain
    Avec rien dans les mains
    Même pas un bout de pain,
    Moi j’attendrais demain
    car tu reviendras bien
    vois-tu c’est ton destin
     

    Moi j’attendrais demain
    car tu reviendras bien
    vois-tu c’est ton destin
     

    Alain Sorge | 1944 – ????
                          SACEM T-004.898.797.8 

     


    4 commentaires
  • VAGABONDAGE

     

     

    Laissons vagabonder

    Notre imagination

    Partons à l’aventure

    Fuyons le quotidien

     

    Hors du métro bondé

    Et de ses agressions

    Je préfère la nature

    Pleine de petits riens

     

    Il est plus agréable

    Dans le soleil couchant

    Au pied des grands érables

    De rêver en flânant

     

    Au rythme de mes pas

    Traversant la clairière

    Mes pensées me transportent

    Vers d’autres paysages

     

    Je vous sens dans mes bras

    Au bord de la rivière

    Sur un lit de feuilles mortes

    N’y voyez pas ombrage

     

    Il est plus agréable

    Dans le soleil couchant

    Au pied des grands érables

    De rêver en flânant

     

    Pont musical

     

    Il est plus agréable

    Dans le soleil couchant

    Au pied des grands érables

    De rêver en flânant

    Je vous trouvais si belle

    Étendue dans le soir

    Et pour seule parure

    Cachant votre visage

     

    Votre silhouette frêle

    Lumière dans le noir

    Votre floue chevelure

    Tout au bord du rivage

     

    Il est plus agréable

    Dans le soleil couchant

    Au pied des grands érables

    De rêver en flânant

     

    Et là dans la pénombre

    Nue vous avez plongé

    Dans l’eau de la rivière

    Qui vous a emportée

     

    Moi je vous ai suivie

    Dans ce métro bondé

    Je m’étais endormi

     

    Moi je vous ai suivie

    Dans ce métro bondé

    Je m’étais endormi

    Zut je me suis trompé

     

    Je suis descendu trop tard

    Et vais être en retard.

     

    Je suis descendu trop tard

    Et vais être en retard

     

      

     

    Paroles : Jean-Michel HIDEUX et Marie-Noëlle RINAUDO

     

    Musique : Bernard PICHARDIE

     

     


    9 commentaires
  •     MEMO

     

    Quand je vois mes souvenirs,
    Des filles à n’en plus finir
    Il me semble que c’est pas moi
    Que j’me fais du cinéma

    Avec leurs beaux yeux bleus
    Qui sont plus bleus
    Que tous les cieux

    J’étais jeune j’étais heureux
    Pour moi, la vie n’était que jeu
    J’avais confiance en l’avenir
    Je ne pensais qu’aux plaisirs

    Allez savoir pourquoi
     La vie, ma foi
    Est faite comme ça

    Pont musical

    Elles étaient toutes jolies
    Moi j’étais très amoureux
    De la blond’, la brun’ des deux
    Pourvu qu’elle soit dans mon lit

    Avec tant de soupirs
    A découvrir
    Avec plaisir

    Maintenant que je suis vieux
    J’trouve que j’aurais dû faire mieux
    Il faudrait recommencer
    Vivr’et  jamais s’arrêter

    Avec Amour Plaisirs
    Se fabriquer
    Des souvenirs

    Avec Amour, Plaisir
    Se faire Jouir
    Jusqu’à mourir

    Alain SORGE 1944 ‘ ????
    SACEM : T-003.168.225.3


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires